Les musiciens


anna schivazappa

Anna Schivazappa
mandoline lombarde et napolitaine

« Une mandoline virtuose, expressive, bien phrasée, des arpèges délicieux, une justesse parfaite, un bel élan… Une musicienne complète ! »
Pascale Boquet, Société Française du Luth, Hiver 2017
« Anna Schivazappa est une splendide interprète, et le son de son instrument, de fois en fois piquant ou voluptueux, est léger, mais toujours présent »
Ferruccio Nuzzo, « Ut Pictura Musica », février 2017

Anna Schivazappa tombe amoureuse très jeune de la sonorité douce, mais en même temps brillante de la mandoline, qu’elle étudie aux cours de musique ancienne d’Urbino et au conservatoire de Padoue, sa ville natale, où elle obtient brillamment son diplôme sous le guide d’Ugo Orlandi. Lauréate de plusieurs concours, elle est régulièrement invitée à se produire lors de festivals partout en Europe et à l’étranger (Italie, France, Allemagne, Australie et Amérique centrale). En 2012, elle crée avec le claveciniste Fabio Antonio Falcone l’ensemble Pizzicar Galante, qui se consacre à la redécouverte du répertoire original pour mandoline et basse continue. Outre son activité de concertiste, elle s’intéresse à la recherche musicologique: titulaire d’un Master d’interprétation de la musique baroque à l’Université Paris-Sorbonne, depuis 2016 elle est doctorante boursière à l’Institut de Recherche en Musicologie (IReMus). Pour l’année 2017-2018, elle sera musicienne-chercheuse associée à la Bibliothèque nationale de France avec un projet sur les sonates de Domenico Scarlatti.

 

fabio antonio falcone

Fabio Antonio Falcone
clavecin

Fabio Antonio Falcone étudie en Italie au Conservatoire National de Pesaro avec Maria Luisa Baldassari et à l’Université de la Basilicate avec Jesper Bøje Christensen, ainsi qu’au Conservatoire Supérieur d’Amsterdam avec Bob van Asperen, où il obtient une Licence et un Master de clavecin et basse continue. Il intègre ensuite un cursus de Master en musique médiévale à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Francis Biggi. Il remporte le troisième prix ainsi que le prix spécial «Domenico da Pesaro» pour la meilleure interprétation du répertoire du XVIIe siècle dans la dixième édition du concours national «Gianni Gambi» à Pesaro. Il se produit comme soliste et en formation de chambre en Italie, Pays Bas, Suisse, Allemagne, Espagne, Monténégro, Argentine, Russie et il est sollicité en tant que continuiste par différents ensembles baroques et orchestres (entre autres: I Piccoli Olandesi, Elyma, Ensemble Odyssee Baroque Orchestra, Stile Galante, Genève Baroque). À côté de son activité de concertiste, il se consacre à la recherche musicologique, notamment à la découverte et à l’édition du répertoire de la fin de la Renaissance et du début de la période baroque. En 2015 il fonde l’Ensemble L’Amorosa Caccia, concentré sur le répertoire instrumental et vocal du XVIe siècle. Ses enregistrements solo et les productions discographiques auxquelles il participe sont très appréciés par la critique internationale et diffusés par les radios européennes les plus importantes (BBC, RAI RADIO 3, BR-Klassik, WDR3, …).

 

 

Ronald Martin Alonso

Ronald Martin Alonso – viole de gambe

Ronald Martin Alonso fait ses débuts dans la musique ancienne au sein de l’ensemble Ars Longa (dir. Teresa Paz) à La Havane et réalise des nombreux enregistrements de musique baroque latino-américaine. L’ensemble se produit dans les plus importants festivals de musique ancienne en Europe. Boursier du Centre International des Chemins du Baroque, il obtient le Diplôme de Spécialisation en viole de gambe aux conservatoires à rayonnement régional de Strasbourg et de Paris. Il collabore régulièrement avec de nombreux ensembles : Capella Mediterranea (L. García-Alarcón), Il Festino (M. de Grange), Fuoco e Cenere (J. Bernfeld), Sagittarius (M. Laplénie), Les Traversées Baroques (E. Meyer), Stravaganza (T. Soltani), Desmarest (R. Khalil), La Chapelle Rhénane (B. Haller) et se produit dans les plus importants festivals en Europe, Amérique Latine, Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Il a enregistré son premier CD solo dedié à Marin Marais en 2015 et enregistre régulièrement pour les labels K617, Ricercare, Musica Ficta, Ambronay Productions, Aparté, Muso, Paraty, Hortus. Ronald Martin Alonso est artiste en résidence au Prieuré de Saint Michel l’Observatoire et développe son propre projet artistique au sein de Vedado Musica.

 

 

Daniel De Morais

Daniel De Morais – théorbe

Né au Brésil, Daniel de Morais a commencé très jeune ses études musicales. Menant une brillante carrière en tant que guitariste classique, il se produit régulièrement dans de nombreuses salles de concert du Brésil. Doté d’un grand intérêt pour le répertoire baroque, il entreprend l’apprentissage des instruments de la famille du luth, notamment le théorbe. Il se produit avec cet instrument dans les plus grands festivals de musique ancienne du Brésil, sous la direction de Nicolau de Figueiredo. Daniel de Morais mène actuellement une carrière en Europe, tout en poursuivant sa formation à la Haute École de Musique de Genève. Il a obtenu en 2015 un diplôme de luth avec Jonathan Rubin, avec mention du jury, et étudie actuellement la musique médiévale avec Francis Biggi. Il se produit régulièrement au sein de divers ensembles, où il met à contribution sa vaste expérience de continuiste et de soliste, avec des directeurs artistiques tels que Nicoleu de Figueiredo, Gabriel Garrido, Serge Saita, Lorenzo Alpert, Blaise Plumettaz. Parmi ses concerts récents comme continuiste et soliste figurent des productions des ensembles Les Passions de l’Âme (Berne), Elyma, Pizzicar Galante, l’Ensemble vocal de Lausanne, ainsi que des récitals soliste dans le cadre du Festival de luth et théorbe (Genève) et du Festival de guitare de Bulle.